Le Cybercarnet du C@HM Centre d'apprentissage du Haut-Madawaska

Apprendre pour la vie!

‹ Retour

5 décembre 2010

La Fondation Jasmin Roy, vous connaissez ?

La mission de la Fondation Jasmin Roy est de lutter contre l'intimidation à l'école et de supporter les victimes de violence à l'école. Le site vaut de détour et il est même possible de visionnes des vidéos comprenant une liste impressionnante de personnes qui appuient cette cause. Mario Asselin, un bon ami du CAHM figure dans cette liste et participe à l'une de ces vidéos proposés par la fondation..

Voici par exemple, celle concernant l'école;


Malheureusement, certaines personnes ont de la difficulté à bien se comporter et à être respectueux envers les autres. C'est vrais dans la société et c'est aussi vrai à l'école. Lorsqu'on travail et que nous n'aimons pas les gens qui travaillent avec nous, nous avons la possibilité de changer de d'emploi mais pas à l'école. Pour plusieurs élèves, l'école est leur monde, le seul qu'il connaissent...

Mon expérience de direction d'école m'a appris que ce n'est pas toujours facile de confronter les élèves qui harcèlent ainsi que leurs parents. Souvent, on ne veut pas assumer ses responsabilités et reconnaître ses tors. Plusieurs personnes dans notre société, tendent souvent à mettre la faute sur les autres, sur les gouvernements, sur les personnes en autorités et autre... L'intimidation à l'école est un problème réel et il sera important que tous participent à l'éradication de ce fléau. Il faut avant tout en milieu scolaire, trouver et nous entendre sur ce que nous devons et ce que nous pouvons faire avec les élèves qui sont identifiés comme étant des harceleurs. Il faut encadrer et accompagner ces enfant et leur enseigner l'empathie. Il faut s'entendre sur les conséquences acceptés par la société et donner des ressources aux écoles afin de pouvoir assurer le suivit. C'est possible et c'est l'affaire de tous...

Bonne réflexion !!!

Roberto Gauvin

Directeur au CAHM

Par M. R. Gauvin à 21 h 12  |  Informations générales

2 commentaires

  • ma fille vie un enfer depuis 4 mois j'ai porté plainte a la police ,ect ..... tout ce que j'ai comme réponse c'est votre fille madame ne respecte pas l'entente de ne pas approcher cette éleve »! je suis découragé ma fille en est malade et ne veux plus aller a l'école elle a 11 ans et est en quatrieme année! c'est une petite pourtant enjoué qui n'avait jamais eu de probleme avant a l'école ! ont ne sais plus quoi faire bien beau lui dire d'aller voir les adulte les éducateur les directeur rien a faire et de plus elle recois des avis de manquement pour non respect de l'entente alors que c'est l'autre qui le fait ! je suis une mere monoparental et comme j'ai vécu ca par le passé oui je réagi fortement devant cela ! je veux que ma fille est un avenir qu'elle garde un bon souvenir de l'école ! j,ai besoin d'aide et de support mais personne ne fait rien ! j'espere que cette situation va changé un jour !d'une mere découragé

    Envoyé par isabelle desloges le 16 mars 2011 à 14 h 33

  • Bonjour Mme Desloges,

    L'intimidation est un phénomène complexe et difficile à enrayer. À notre école, nous essayons d'y travailler au quotidien. J'espère que dans l'école où va votre fille, il est toujours possible de discuter du problème à des adultes qui pourront vous aider avec cette situation.

    Bon courage !

    Envoyé par R. Gauvin le 17 mars 2011 à 19 h 13

Soumettre un commentaire





Code de sécurité à retaper


Haut de la page

Inscrivez-vous ici...

S'abonner au cybercarnet du C@HM avec votre courriel


Cybercarnets des élèves et membres du personnel
Écrire un billet dans mon cybercarnet
Recherche
Catégories
Archives
Nos généreux commanditaires et partenaires

Voici la liste de nos principaux commanditaires et partenaires qui nous appuient et nous supportent dans le cadre de nos divers projets. Ceux-ci seront ajoutés de mois en mois.

Locations of visitors to this page

  • Logo duCentre d'apprentissage du Haut-Madawaska
  • Logo de District scolaire 3
  • Logo du Ministère de  l'éducation du N.-B.