Cyberportfolio de Laïka P. - Archives
Ancien élève au CAHM


Les articles s'en viennent! | Retour accueil | Les tornades

16·12·09

Fondements de l'évolution

L'évolution vient du latin (evolutio) qui veut dire action de dérouler. C'est un changement génétique qui survient progressivement dans une population aux cours des générations. Ce changement génétique peut entrainer à la production de nouvelles espèces, ce qui contribue donc à la diversification de la vie sur Terre.

Facteurs

L'évolution dépend plusieurs facteurs.
- Mutations génétiques
- Dérive génétique
- Etranglement génétique
- Flux de genes
- Brassage génétique
- Sélection naturelle

Les individus d'une population possèdent des caractères héritables différents. Seule une partie de la population peut entrer dans la reproduction. Les caractères les plus adaptés sont particulierèment conservés par la sélection naturelle. La sélection naturelle désigne la différence de propagation entre les traits héréditaires causée par leur effet sur la survie et la reproduction des individus. Si un certain trait héréditaire favorise les chances de survie et la reproduction, il s'ensuit mécaniquement que la fréquence de ce trait augmente d'une génération à l'autre. La reproduction se fait souvent par hasard, dépendant du nombre de chromosome que l'organisme possède. Ce qui cause la dérive génétique. Une modification de la fréquence des composantes de l'information génétique. Ce qui entraine des changements morphologiques, anatomiques et physiologiques des espèces. Tous ces phénomènes sont liés à l'imprévisible.

Les mutuations signifient un changement irréversible de l'information génétique et hériditaire. Ces une erreur de la copie du code génétique lors de l'organisation de la division cellulaire ou il s'agit d'une exposition à des agents mutagènes ( radiations, virus, agents chimiques). La majorité des erreurs commise à la réplication du génome (partie de l'information génétique) sont corrigées immédiatement par des mécanismes complexes et efficaces de réparation de l'ADN, une faible rapport deviennent des mutation transmises aux cellules-filles.

Relation entre population et évolution
D'abord il faut comprendre la définition d'une espèce et d'une population. Une espèce est un ensemble d'organismes qui se ressemblent et qui peuvent se reproduire entre eux. Tous organismes d'une différente espèce ne peut se reproduire. Une population c'est l'ensemble d'organismes d'une même espèce. Donc, une évolution survient lentement dans une population. Elle se réalise généralement sur plusieurs générations. Une surproduction de descendants dans une population peut provoquer une lutte de survie, comme trouver une ressource de nourriture suffisante pour la survie, un abri ou territoire. Pour survivre sauvagement, on doit faire face à la compétition. Tout cela peut produire une diminution d'une population spécifique, ce qui affectera la chaine alimentaire au complet.

Sélection artificielle
La sélection artificielle est souvent sélectionnée par l'humain. Il sélectionne une espèce pour avantager soit en agriculture ou à la production de nourriture (animaux). Il prend les espèce qu'ils résistent mieux à certaines maladies ou ceux qui produisent en plus grosse quantité mais aussi de qualité. Il sélectionne en quantité industrielle. Donc, on a modifié leurs caractères pour nous satisfaire. Il s'agit en quelque sorte, une évolution.

Exemples d'évolutions:

Les phalenes du bouleau (Biston betularia) :
Ce sont des insectes de l'ordre lépidoptères de la famille géométridés. C'est un papillon nocture dans les régions tempérées. Ils sont souvent cités comme des exemples d'adaptions à l'évolution de son milieu naturel par mutations et la sélection naturelle. On y retrouve deux formes de couleur sombre et l'autre d'une couleur pâle. Leurs couleurs dépendent de la quantité de mélanine présente dans leurs ailes à l'âge d'adulte. Dans les années 50, des scientifiques ont déterminé si c'était la sélection naturelle qui avait favorisé les phalènes sombres avec une expérience. Avec leurs observations des deux types de papillons, (pâles et sombres) dans des régions industrielles et dans la campagne démontrent que les oiseaux se nourrissent davantage de papillons sombre que de papillons pâles dans la campagne. La raison principale est que la campagne contient davantage d'abres à tronc pâles et vice-versa en régions industrielles à cause de la pollution atmosphérique retenue sur les troncs et de la diminution de survie chez les lichens. Les populations de phalènes du bouleau (pâles) se sont adaptés aux régions industrielles. Ce que l'on appelle la sélection naturelle. Les organismes qui obtiennent un meilleur camouflage sont plus aptes que les autres organismes à survivre et à se reproduire. Le camouflage est une adaption qui favorise un oragnisme de se dissimuler dans son écosystème.
120px-Biston_betularia_7200.jpg
120px-Biston_betularia_f_carbonaria_7209.jpg

La résistance de certaines bactéries aux antibiotiques:

Dans les années 40, lorsque les médecin commencèrent à utiliser la pénicilline, on l'appela le produit miracle. Les bactéries étaient impussantes face à la péniciline. Graduellement, les bactéries ont trouvé un moyen de résister contre ce produit. Certaines de leurs souches mutantes produisent une enzyme qui inactive ce produit et certains contiennent d'une paroi cellulaire qui bloque l'entrée d'un composé de ce produit.


Publié par L. Perron le 16/12/09


Commentaires


Publier un commentaire

Ce commentaire pourra être lu par tous les visiteurs du site (élèves, enseignants, direction, visiteurs).
Nom :


Courriel :


S'abonner à cette entrée:

URL :


Retenir les infos ?


Commentaires :